Dans le cadre de ses responsabilités de haut fonctionnaire dans les ministères sociaux, Geneviève Laroque a apporté une contribution essentielle au développement des soins palliatifs en France. En 1985, elle se voit confier par Edmond Hervé, Secrétaire d'Etat à la Santé, la présidence d’un groupe de travail chargé de proposer des mesures en vue d’améliorer l’accompagnement des personnes en fin de vie. Son rapport est remis en février 1986 et est rendu public après les élections législatives de 1986 par la nouvelle ministre Michèle Barzch.

Il comporte la proposition de plusieurs mesures qui seront mises en application par une circulaire du 26 août 1986 qui est considérée comme une étape décisive dans la construction du modèle français des soins palliatifs.

Le docteur Maurice Abiven est le premier médecin à saisir l’opportunité ouverte par la Circulaire Laroque en créant dès le mois de juin 1987 une première unité de soins palliatifs à Paris.

Télécharger la circulaire ici.



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA