L’évolution législative et la loi du 2 février 2016 offrent de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie.

Le patient détermine lui-même ce qu’il souhaite.

Directives anticipées (DA):

  • Registre national de conservation des directives anticipées,
  • Opposabilité : les DA s’imposent au médecin.

 

Personne de confiance :

  • Rédaction écrite et signée par le patient et la personne de confiance,
  • Le témoignage de la personne de confiance prévaut sur toute autre personne.

 

Lorsque rien n’est prévu, le médecin doit s’enquérir de la volonté du patient ou de la famille.

Afficher le texte de loi



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA